Salut les confinés !

Depuis mardi 17 mars nous sommes confinés. Comment la vie se déroule-t-elle dans ce village du péri-urbain lyonnais. Comment nous tenons-nous au courant de la marche chaotique du monde entre Venise, Copenhague et Washington où nous avons des amis ? Quels débats, quelles attentes, quels espoirs germent-ils dans cette situation de douce réclusion ?

C’était mardi après-midi, notre première sortie sous le régime du confinement, munis chacun de notre attestation cochée au dernier alinéa:

  • > déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle
    des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins
    des animaux de compagnie.

Et notre chien en guise de laisser-passer

Un petit tour dans les vergers, retour par le chemin de la Clôtre. Pas un chat dans les rues. Ça contraste avec le mardi matin où chacun avait tenu à profiter du beau temps avant le début officiel du confinement. On a le sentiment que la météo nous fait le cadeau d’un passage ensoleillé prolongé pour nous consoler de cette situation un peu angoissante.
Voici 3 jours que nous nous interrogeons sur les précautions à prendre. Pas question de céder à la panique. La crise risque de durer. A Wuhan, ils en sont à 8 semaines de confinement sévère et ce n’est pas fini. Chez nous le virus n’est pas présent partout mais dans 15 jours il sera sans doute dans notre environnement immédiat.

Les vieux n’ont pas plus de risque de contracter la maladie. En  revanche les conséquences peuvent être plus graves que pour les plus  jeunes. La fragilité respiratoire (les bronchites à répétition) augmente la gravité.
 -Les grandes réunions familiales (genre anniversaires) il faut les reporter .
 -Les repas hebdomadaires (la « cantine » du mercredi ) il faut les annuler.
-Les visites aux personnes vulnérables on peut peut-être les garder avec des précautions?
 Nous avons décidé le garder le contact avec Antonio (à distance de sécurité) qui habite avec sa mère dans l’autre partie de la maison, même si ce n’est pas recommandé pour les vieux que nous sommes.
 Un moment nous avons eu l’idée de partir quelques jours en camping-car ; c’est une forme de confinement plutôt agréable. Mais les restrictions de circulation ont tué dans l’œuf notre projet.
Ce sont là des réflexions de retraités. Je pense aux jeunes qui nous entourent qui continuent d’aller au travail (lorsque l’entreprise le juge indispensable), de s’occuper des enfants, de faire leurs courses etc… Pas facile
 

Jeudi matin : le frigo est vide après une semaine de restrictions, il est temps d’aller faire les courses au Leclerc le plus proche (5km). Des amis m’ont prévenu; samedi, lundi, encore mardi c’était de la folie : parking plein à craquer, files d’attente monstres, rayons dévalisés. La panique , la peur que les commerces soient totalement fermés avaient poussé des hordes de consommateurs vers les commerces alimentaires.

Or aujourd’hui, rien de tel. Les rayons ont été réapprovisionnés sauf la farine, les pâtes, et les conserves. Les clients pas trop nombreux circulent entre les allées dans le calme. Avec quelques aménagement pour protéger les employés : panneaux de plexiglas devant les caissières, cordon de distance devant les balances des fruits et légumes. Au rayon alimentation animale je croise une cliente ravie devant les étals regarnis : Samedi il n’y avait plus rien – le désert !

Nous profitons donc de ces instants de liberté. il paraît que certains en abusent, en profitent pour faire des rassemblements interdits . A Collioure, Marc, le frère de Danièle réfugié dans le sud, nous informe que l’accès des plages a été interdit par la préfecture : on se serait cru face à l’affluence habituelle d’un week-end ensoleillé de printemps. En Italie le gouvernement réfléchit à des restrictions nouvelles : réduction des horaires d’ouvertures des commerces, interdiction de toute activité sportive ou physique à l’extérieur.

Nos amis de Venise s’inquiètent devant ce qu’ils perçoivent comme de la désinvolture des français face à un danger qu’ils sous-estiment : L’appel de Venise . Et rappellent qu’on a juste une grosse semaine de retard sur notre voisin.

2 commentaires sur “Salut les confinés !

  1. Bonjour amis confinés,
    Ambiance bizarre lorsqu’on sort de notre pré carré. Ce qui m’est le plus difficile est le climat de suspicion, toute autre personne peut être un danger potentiel ! Ce n’est pas ma conception de la vie, mais je respecte les consignes afin de nous protéger tous.
    A quelques uns, nous avons cru que les nouvelles technologies nous aideraient à conserver le contact. Au final, énervement et stress car difficultés avec Hangouts, Skype…. Au final on parvient à vaincre la machine, quel plaisir d’échanger.
    Nous nous inquiétions pour nos enfants et petites filles de Singapour. Or sur une population de 6 millions d’habitants, 0 mort !!!! . les écoles des filles n’ont même pas fermé. Mais les Asiatiques ont un sens profond du bien commun, bien alimenté il est vrai par des pouvoirs politiques un peu ….musclés. Maintenant, c’est eux qui s’inquiètent pour nous.
    Merci au Clairon de sonner la résistance, restons solidaires et préparons déjà les fêtes de sortie de crise.

    J'aime

  2. Pom. Pom. Pom. Poooom !
    Les confinés parlent aux confinés…
    Le plus ennuyeux dans l’histoire, c’est l’impreparation de cette masse de baby-boomers que nous sommes, qui a grandi à l’ombre des 30 glorieuses, et qui pensaient s’en tirer plus facilement que leurs parents. Après tout, la guerre de 39/45, c’était loin et ça faisait des programmes télé style série GOT en plus moderne. La relecture de la guerre des mondes aurait pu nous garder en éveil. Mais qui lit encore de vrais livres qui nous parlent de nous ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s