Fast wedding

On connaît le fast food , on a vu arriver le speed dating. Andréas, mon fils cadet, 22 ans, a inventé avec Mona le fast wedding, le mariage éclair :mona-et-dede-77.1223303313.JPG

 – 10 jours pour se décider, fixer la date, prévenir les proches, juste le délai de publication des bans imposé par la loi.

– 3 jours pour définir le déroulement de la journée, arrêter la liste des invités et préparer la fête.Il faut dire qu’ils n’avaient pas bien le choix, les fiancés. Mona se trouvait avec un visa étudiant qui ne pouvait pas se renouveler éternellement et elle avait raté plus d’une embauche à cause des formalités. Et les amoureux n’avaient pas envie d’affronter une séparation avec un retour imposé vers le Liban, pays d’origine de Mona.

Du coté d’Andréas, qui termine à peine son master 2, il lui fallait assurer : trouver un appartement pour installer sa petite famille, décrocher un job et différer d’autres projets plus aléatoires. Pari en passe d’être gagné dans des délais aussi courts que le mariage.

Pour l’organisation de la journée,  deux tendances s’affrontaient  :

-les minimalistes réalistes : on n’a pas le temps d’organiser. Ce sera un mariage quasi-clandestin. On paye juste le café aux témoins après la mairie (c’est comme ça que je me suis marié la première fois en 1971, c’était avec Annie.)

-les maximalistes insouciants : on invite tout le monde et on improvise !

nora-temoin.1223304229.jpg Et au milieu,  Nora (ci-contre, témoin à la mairie) s’est imposée, la sœur aînée qui tenait à concocter une belle fête pour les mariés, en prenant les moyens réalistes de la préparer : location de chapiteau, chauffage, boissons, buffet. C’est elle qui a eu le dernier mot, avec l’aide logistique de son père, des parents et amis.

 

Ce fut une belle journée.

La météo nous a évité le froid et la pluie qui étaient à craindre. L’affluence fut grande, surtout  dans la classe d’âge des fiancés , là où le téléphone et les textos circulent à la vitesse de la lumière, moins dans la génération des parents qui avaient hésité à convier leur génération d’amis et de parents dans des délais aussi courts.

La petite salle des mariages étaient pleine. L’adjoint au Maire a rappelé devant les époux les enjeux du mariage et de la vie commune. Ensuite Murielle, l’indispensable voisine et amie, a ponctué d’une chanson tendre et émouvante ( librement adaptée de J’envoie valser de Zazie) cet instant unique où deux jeunes gens, les poches vides et des projets pleins la tête s’engagent l’un vis à vis de l’autre et face à tous les proches.

(En cas de débit insuffisant, lecture saccadée, vous pouvez mettre en pause le temps que le téléchargement avance)

hanna-texte.1223400165.jpg Hanna, la mère d’Andréas, fait alors appel à la poésie de Khalil Gibran, auteur libanais du Prophète,  texte d’amour et de sagesse, pour accompagner ce moment.


Quand L’amour Vous Fait Signe, Suivez Le.

Bien Que Ses Voies Soient Dures Et Rudes.

Et Quand Ses Ailes Vous Enveloppent, Cédez-Lui. […]

Aimez-Vous L’un L’autre, Mais Ne Faites Pas De L’amour Une Chaîne.

Laissez Le Plutôt Etre Une Mer Dansant Entre Les Rivages De Vos Ames.

Emplissez Chacun La Coupe De L’autre, Mais Ne Buvez Pas A La Même Coupe.

Donnez A L’autre De Votre Pain, Mais Ne Mangez Pas De La Même Miche.

Chantez Et Dansez Ensemble Et Soyez Joyeux, Mais Laissez Chacun De Vous Etre Seul.

De Même Que Les Cordes Du Luth Sont Seules Pendant Qu’elles Vibrent De La Même Harmonie.

Donnez Vos Cœurs, Mais Pas A La Garde L’un De L’autre.

Car Seule La Main De La Vie Peut Contenir Vos Cœurs.

Et Tenez-Vous Ensemble, Mais Pas Trop Proches Non Plus :

Car Les Piliers Du Temple Se Tiennent A Distance,

Et Le Chêne Et Le Cyprès Ne Croissent Pas A L’ombre L’un De L’autre.

temoins-et-maries.1223467955.jpgVient le moment des signatures, pour les mariés et les témoins. Mona est accompagnée des deux soeurs d’Andréas, Clara, la cadette et Nora, en tant que témoins. Pour Andréas ce sera ses deux colocs qu’il connait depuis le berceau pour Tristan, le collège pour p’tit Ben ( qui a gardé son surnom, bien qu’il soit maintenant un grand gaillard). Tout ce petit monde pose patiemment devant les flashs qui mitraillent .

 choeur.1223471123.jpgL’assemblée ne se disperse pas sans que Murielle reprenne sa guitare. Tout le monde reprend en choeur une version adaptéé des copains d’abord de Georges Brassens qui est devenue :  

L’amour d’abord 

(…)  Mona et  Dédé  se marient!

C’est une page bien jolie

D’une belle histoire d’amour sincère,

Oui, mais pas pépère!

On vous souhaite tout c’que vous voulez,Santé, boulot, prospérité…

Mais surtout de l’amour d’abord, de l’amour d’abord!!! 

mona-et-dede-32.1223303167.JPG

Dehors, la noce s’attarde.  Chacun s’efforce de se faire photographier avec les mariés : Parents, amis, collègues d’études : Chaque cercle de relation s’affiche ainsi devant les objectifs, tour à tour photographes puis photographiés.

vin-d-honneur.1223476684.jpgUn peu plus loin chez Hanna, les bouchons de Champagne commencent à sauter et les flutes à se remplir. Les invités se pressent, se reconnaissent, découvrent les derniers arrivés, échangent les nouvelles. Des bulles, des bulles blondes ou rosées. Chacun se retrouve un verre à la main.

96xwgofqbg44anqxizzsnhqkddecjf00300.1223477229.jpgAprès la solennité de la cérémonie, c’est le moments des plaisanteries qui fusent, des chansons plus ou moins improvisées et des discours moins officiels.

Honneur à la belle-mère c’est Danièle qui prend la première la parole:        Chère Mona,

« Je me souviens qu’Andréas t’a présentée à nous le 3 juin 2007 et j’avais noté à l’époque dans mes petits cahiers :« Andréas nous présente Mona : intelligente, décidée, attentive, directe, ainée de 5 enfants, libanaise, jolie, 27 ans, en master 2, capricorne du 3 janvier 1980….Parfaite ! »

Un peu plus d’un an après, il n’y a rien à changer….mais que de chemin parcouru !Mais il n’en fallait pas moins pour emporter cet adolescent qui dialoguait avec les sphères célestes, ce champion des pouvoirs immatériels, ce navigateur des mondes futurs, ce rêveur des forces de l’esprit.Et tu en as fait un homme décidé, efficace, concret et amoureux…capable de se trouver un travail en 1 jour, et bien payé en plus (là tu nous épate Andréas). 

Sans rien renier de ta personnalité, Mona tu as très vite fait ta place dans la famille et auprès des amis de toujours que sont p’tit Ben et Titan jusqu’à accepter de coloquer avec eux (pas trop longtemps certes… mais là tu nous épates Mona). 

 Vous avez tous les deux la conscience de votre valeur et la certitude que vous méritez de choisir la vie dont vous rêvez. Quand vous nous avez reçus cette année au moins d’aout, dans cette superbe maison de la montée  du Gourguillon, j’ai compris que vous aviez raison de penser que la vie ne vous devait rien moins que cela. Certes, vous viviez au sous-sol, mais comme des princes ! Vous avez raison d’y croire, ce monde est vieux mais il a besoin de vous pour le bousculer et le faire changer ! 

Vous allez amarrer votre soucoupe à St Didier au Mont d’or à deux pas des berceaux de la famille recomposée. Voilà qui ne va pas trop nous changer. Mais ce n’est que le début de l’histoire : aujourd’hui vous vous mariez, nous vous souhaitons d’être heureux et d’avoir beaucoup d’enfants. » 

norbert-discours.1223482379.jpgClins d’œil, sourires, rires, l’assistance en redemande. C’est à mon tour de monter sur la chaise et de donner le point de vue du père du marié. 

Fast Wedding  « Tout d’abord, je voudrais avoir une pensée pour celui qui nous réunit aujourd’hui, celui qui a conduit nos deux tourtereaux encore insouciants à s’engager officiellement ,de manière aussi précipitée, devant le maire.

Jbrice-hortefeux.1223482552.jpge veux parler de … Brice Hortefeux qui, non content de faire la chasse aux immigrés clandestins, cherche à pourrir  la vie de tous les étrangers en France, étudiants, salariés, avec ou sans papiers, faisant des institutions de notre pays une machinerie xénophobe.

Mais comme nous savons tous « A quelque chose, malheur est bon » En l’occurrence, cette contrainte amène nos deux amoureux à accélérer le tempo et à brûler les étapes. Ce n’est pas moi, après trois mariages, et six enfants dans le sillage qui vais reprocher à mon fils de s’engager trop vite dans une carrière conjugale et familiale.Mais je dois avouer qu’il nous a surpris, l’animal ! Qui donc, dans la tribu, l’aurait désigné comme  le premier à suivre l’exemple de Chloé, l’aînée  qui s’est mariée ici même en 1999. Qui aurait cru que ce serait l’avant-dernier des frères et sœurs qui les coifferait tous sur le poteau. 

 Il faut dire qu’Andréas a toujours été précoce. Il savait lire avant le CP. A 12 ans il avait décidé qu’il serait  développeur en jeu video, à 16 ans il décrochait son bac, à 21 ans un master 2.  Mais je n’aurais pas su dire s’il était précoce avec les filles, voire même prêt pour le mariage  et la vie conjugale. La démonstration en est aujourd’hui faite.   

dd-et-tristan-bateau-lego.1241290019.jpg Il faut dire aussi qu’il est tenace. Quand il était petit je l’appelais Idéfix  tant son désir se faisait insistant, récurrent pour ce bateau play Mobil qu’il avait vu chez des voisins, pour cette moto électrique

moto-electrique.1223482812.jpgà laquelle il ne voulait pas renoncer malgré la résistance des parents. Alors j’imagine que notre Idéfix s’est promis de conquérir, séduire et retenir cette belle étrangère qui avait croisé sa route. Il n’a eu de cesse  d’arriver à ses fins.

Et puis dans ce mariage, je ressens un peu le parfum du Liban .J e regrette  que les circonstances n’aient pas permis à Mona d’associer sa famille, ses amis de Beyrouth à ce départ pour une nouvelle vie.liban1.1223482845.jpg

Je ne suis jamais allé au Liban, mais ce pays m’est familier et cher à mon cœur. Depuis 1976, en pleine guerre civile où j’hébergeais des réfugiés de Beyrouth qui sont devenus mes amis, jusqu’à ces dernières années où nos amis Diab faisaient partie de la famille.

Mona est attachée à son origine et je ne doute pas qu’elle ait parfois le mal du pays. Mais je sais qu’elle est avant tout désireuse de vivre l’aventure universelle de la connaissance et du développement de tous les hommes et de tous les pays. C’est une véritable citoyenne du Monde. Nous sommes heureux de l’accueillir parmi nous.

Un dernier mot sur ce mariage : vaguement improbable deux semaines en arrière, la physionomie de la cérémonie, le nombre des invités n’étaient pas fixés il y a trois jours encore. Bref un air de mission impossible. Devant le défi, tout le monde a été vraiment réactif.Et tout se présente bien maintenant grâce à la ténacité des fiancés et à l’efficacité de la parenté et des amis, surtout Nora qui tenait vraiment à organiser une véritable fête malgré la brièveté des  délais. Et grâce, j’espère, à votre indulgence pour les petits ratés qui ne manqueront pas d’apparaître dans la journée.

Alors maintenant souhaitons aux époux le bonheur, pour longtemps et beaucoup d’enfants ! « 

Sur ces belles paroles, les invités étaient conviés à une soirée organisée – dans l’urgence- à la Buchette. Chapiteau, feu decheminée et terrasse pour les moins frileux, tous les espaces se sont révélés utiles à une assemblée joyeuse et un peu bruyante au fur et mesure que la soirée avançait.

Alors, fast wedding,  mariage éclair ou  noce surprise, cela n’empêche pas de trouver l’émotion, la chaleur humaine et la gaité.

A qui le tour, maintenant, dans cette bande de 20 à 30 ans ? L’avenir nous le dira !

 

12 commentaires sur “Fast wedding

  1. Ah que d’émotions à marier notre « petit dédé ». Il faudra bien se faire une raison, c’est un grand maintenant. moi, ça me va 😉 Bonheur aux amoureux et haut les coeurs!
    PS: pour les futurs mariages, t’as des pistes?
    Chloé

    J'aime

  2. Heureusement qu’il y a le Clairon pour lire les vraies nouvelles.
    Félicitations à tous, en attendant de rencontrer Mona au hasard d’une halte lyonnaise.
    Très bien le poème de Khilal Gibran.
    Bises
    Philippe

    J'aime

  3. Oui! quelle belle fête Mona et Andréas nous ont amenés à vivre !
    émotion , gaieté …et naturel…..
    Un reportage qui en retrace si bien les différentes phases et atmosphères.
    Bravo ! Bises .Dany .

    J'aime

  4. Tous nos voeux de bonheur aux jeunes maries et felicitations pour le
    reportage sur cette journee memorable.
    J’ai eu la chance et le bonheur d’aller plusieurs fois au Liban pendant
    ma premiere vie professionnelle… C’est un petit paradis sur terre, tout
    du moins ca l’etait jusqu’en 1976/77 quand la Syrie est venue y foutre la m…
    J’espere sincerement que cette nation retrouvera serenite et bonheur.
    Amities . Jacques et Annick

    J'aime

  5. Bonjour Norbert, Bonjour Danièle,
    et félicitation pour ce mariage international, incroyablement rapide et rayonnant d’énergie dans une période plutôt sombre. Chez nous aussi on pense à se marier, mais l’année prochaine et à presque 40 ans, aprés avoir fait 2 enfants (Frédéric et Caroline): beaucoup plus classique !
    Beaucoup de bonheur aux deux nouveaux époux!!
    …et moi aussi j’aime beaucoup le poème de K. Gibran dont nous avions, pour le baptème de Yann, emprunté un autre passage: « les enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont l’appel de la vie elle-même … »
    Bises,
    Maeva

    J'aime

  6. Bonjour les amoureux, bonjour toute la famille,

    Merci de partager avec nous toutes ces bonnes nouvelles. Merci de nous donner à voir et à ressentir amour (non pas gloire et beauté !), tendresse, affection, résistance et solidarité…

    Tous mes voeux de bonheur à Mona et Andréas (il ira loin ce petit).

    Bises à vous tous

    Rose-Marie

    J'aime

  7. Je revis ce mariage tendre, émouvant, drôle un peu tous les jours. J’y pense beaucoup. Et avec infiniment de plaisir et d’émotions. J’y ai vu et entendu des gens et des choses vraiment beaux, chaleureux, intéressants. ce furent des découvertes et des re-découvertes. Ce n’est pas pour rien que je suis l’amie de cette tribu là…
    Quel bonheur de pouvoir en profiter ainsi.
    Parmi tous ceux qui ont fait de ces instants ce qu’ils sont, puis-je donner sincèrement une mention spéciale à notre belle Nora? Elle nous a bien guidés et a su imposer en douceur une organisation de cette journée dont nous avons tous bien été heureux.

    Murielle

    J'aime

  8. c’est toujours le meme plaisir de lire Nono, de voir ce poeme Libanias, de revoir le discours de Daniele (tres bien ^^).
    et ces vidéos, et ces chansons!!

    l’émotion toujours présente.

    J'aime

  9. Denis et moi l’avions fait minimaliste, après 40 ans, avec deux témoins choisis pour leur disponibilité ce mardi matin là, et notre Victor qui avait 11 mois dans les bras (et Martin en préparation in ventros depuis 1 mois).
    Rien à voir avec la jolie histoire contée ici : jeunesse, famille et amis, chansons et champagne pour bonheur partagé.
    Le mariage de Mona et Andréas est tout à fait charmant : vive la légèreté et l’improvisation !
    Je leur souhaite beaucoup de bonheur dans leur vie à deux.
    Ils savent ce qu’ils veulent et se donnent les moyens de choisir leur vie, c’est de bon augure pour la suite !
    Bisou à toi Norbert et aux tiens (extra ton blog pour maintenir le lien)
    Agnès

    J'aime

  10. Exilé à mon tour depuis maintenant plus d’un an à Paris, c’est à chaque fois avec curiosité et bonheur que je parcours les pages du Clairon, qui me permet de rester toujours bien informer de tout ce qui touche de près ou de loin cette étonnante famille Godart-Koch-Livet que je connais bien !
    Parisien certes, mais Séverien avant tout ! Et pas de n’importe où : de la place de l’Eglise, s’il vous plait ! Lieu mythique, extraordinaire terrain de jeu et de découvertes, théâtre de tant d’histoires, fabuleux et puissant générateur de souvenirs, auxquels les noms de Clara, Nora, Andréas… et tant d’autres, resteront solidement attachés dans ma mémoire.
    Quelle déception alors de ne pas avoir pu être présent au premier mariage d’un membre de cette drôle de tribu qui fut la mienne… Mais grâce au Clairon, je tenais malgré tout à participer un peu à l’événement en adressant mes plus amicales et sincères félicitations à Dédé et Mona (que je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de découvrir réellement). Je vous souhaite plein de bonheur pour votre vie future !
    Merci Norbert pour ce mini reportage, très bien fait comme le précise Hanna, et grâce auquel je me suis laissé transporter, l’espace de quelques minutes, à travers ces lignes et ces photos, parmi vous, chez moi, à Civrieux, au cœur de cette fête qui fut manifestement très belle et très réussie !
    Pour reprendre une interrogation taquine déjà formulée par plusieurs personnes avant moi, je terminerai simplement en demandant : « A quand la prochaine ?! A qui le tour ?!» Sûr que cette fois ci je saute dans le TGV pour me joindre à vous, en chaire et en os !
    Des Bises à tout le monde,
    J’espère à très vite !
    Timothée.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s