La fête des voisins

Pour la troisième année, le lotissement des cerisiers a fait la fête entre voisins. Comme les autres années, le temps était peu clément, après une longue semaine de beau temps. Un ciel chargé avec de beaux nuages d’un gris cendre. Il n’en fallait pas plus pour qu’on installe un grand barnum de forain qui finalement n’a pas servi.

Un minimum d’organisation  grâce à Internet pour prévoir l’affluence et pour programmer l’équilibre du buffet.

Chacun apporte sa spécialité sucrée ou salée et de quoi boire (avec modération) . Le vin de noix maison voisine avec un rosé de Provence ou un Pommard de 2008; la salade de riz avec le babaghanouch ( caviar d’aubergine) et les pizza et autres quiches lorraines :  cela fait un beau et bon buffet.

Tout le monde ne vient pas, mais une bonne moitié des foyers est présente.

Le lotissement des cerisiers vieillit (comme le reste de la localité) et les jeunes grands- parents avec petits bébés  sont majoritaires par rapport aux parents avec jeunes enfants. Ces derniers ne sont pas les moins intéressés par cette fête improvisée et la rencontre de congénères inconnus …parce scolarisés les uns dans le public, les autres dans le privé. La marelle dans la cour des filles, les courses à cheval, les parties de cache-cache dans les jardins, les gamins ne se sont pas arrêtés une minute, juste pour prendre un bout de gâteau et poser devant la photographe de la soirée.

Les  enfants jouent, les adultes parlent : On se rappelle  l’histoire du lotissement, les prédécesseurs des occupants actuels, les faits marquants : la piscine qui a servi successivement de baignoire à un cheval et à une vache, les chevaux retrouvés en liberté sur le parking….Des anecdotes amusantes mais pas de drames car c’est un lotissement stable et sans histoires, encore au milieu des prairies et des vergers. Avec un léger renouvellement toutefois ; chaque année une maison est vendue par des propriétaires vieillissant qui choisissent une villégiature plus ensoleillée ou plus urbaine. Les acheteurs sont souvent plus jeunes avec des enfants d’âge scolaire.

On évoque les aménagements en cours, les panneaux solaires installés avec plus ou moins de bonheur, les cuisines d’été qui se construisent, les fuites d’eau, le passage piéton refait mais toujours dangereux…

Et puis le temps qu’il fait (tellement sec) mais surtout le temps qui passe, les salles de bain d’origine qui ne sont plus au goût du jour et qu’il faudrait refaire, les enfants qui sont loin qu’on voit via skipe ou pour Noël une année sur deux, les retraités qui ont rejoint la ville ou le soleil,  Monsieur le maire qui ne refera sans doute pas un cinquième mandat,  la déchetterie dont il va falloir changer pour cause de rattachement au grand lyon…

Et puis, on se dit tous « à l’année prochaine », se croisera-t-on ailleurs qu’au centre commercial ou à l’occasion de la promenade du chien ? Peut-être pas, mais ce petit moment annuel de convivialité est bien agréable. Merci aux organisatrices qui pensent chaque année à nous rassembler.

2 commentaires sur “La fête des voisins

  1. Norbert bonjour,
    Bien reçu, merci et toujours attentif à tes nouvelles amicales, régulières et toujours pleines d’intérêts.
    Je constate que si tu en as fini avec le travail « salarié », tu es toujours aussi actif pour la relation sociale et sociétale.
    En fin de compte, c’est toujours de l’énergie positive et dynamique.
    Bravo.
    Bien amicalement.
    Jean-Pierre CRESSY (toujours actif dans le travail « salarié » alors que retaité…!!!)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s