Salut les déconfinés -3-

L’épidémie sous contrôle ? Ou pas ?

Après deux mois de confinement, un déconfinement très prudent, tout le monde se détend désormais. Où passer ses vacances ? Où trouver une plage ? Où faire la fête ?

Même de modestes fêtes de famille sont l’occasion d’embrassades, de bises qui claquent. Sauf une bonne partie de ceux qui, comme moi, ont dépassé les 65 ans qui se retrouvent un peu à contre-courant, cherchant à éviter les rapprochements excessifs. Ils savent -on leur répète dans tous les médias – que 90% des décès concernaient les plus de 65 ans (85% des cas mortels pour les plus de 70 ans). Les plus jeunes peuvent donc logiquement se permettre l’insouciance après les lourds sacrifices du confinement.

Et pourtant les autorités rappellent que le virus est toujours présent et que les gestes barrière sont toujours indispensables.
Nos gouvernants sont-ils vraiment exemplaires ?
Si quelques masques apparaissent à l’assemblée nationale : ici JM Blanquer et Jean Castex.

En revanche, finies les précautions, lorsqu’il s’agit de se rapprocher, montrer son affection, ses émotions vraies ou feintes, lors de la passation de pouvoirs du nouveau gouvernement.

L’exemple ne viendra pas de nos dirigeants. Alors écoutons les scientifiques :

 Le conseil scientifique ne cache pas son inquiétude, teintée d’une pointe d’exaspération. «On est frappé de la dissociation entre la connaissance des Français que le virus continue de circuler et le relâchement profond sur les mesures de distanciation sociale», déplore son président, Jean-François Delfraissy. Lors d’un «point d’étape» mercredi, alors que prend fin le 10 juillet en métropole l’état d’urgence sanitaire, plusieurs membres du conseil mis en place pour éclairer l’exécutif dans la gestion de la crise sanitaire ont tenu à marteler l’importance des gestes barrières.

En Mayenne l’épidémie connaît une progression inquiétante. Une vaste campagne de dépistage est mise en oeuvre. La Bretagne, PACA repassent dans le rouge.

L’alarme a été entendue par nos dirigeants : E. Macron annonce le port du masque obligatoire le 1er août. Pourquoi le 1er Août si c’est une mesure adaptée à une situation qui devient urgente ? Quelques jours plus tard, le premier ministre Castex rectifie le tir : ce sera finalement à partir du 20 juillet. Alors n’oublions pas les masques dans les endroits confinés (commerces, services publics, réunions) , mais aussi à l’extérieur quand les distances ne peuvent être respectées.

Mais au-delà de la perspective à court terme, on s’interroge : devra-t-on reconfiner d’ici quelques semaines comme dans la région de Barcelone, dans la région de Lisbonne ou dans un canton en Allemagne ?
Aux USA, pourtant confrontée à un redémarrage violent des décès, Donald Trump annonce inlassablement la fin proche de l’épidémie. Que se passera-t-il d’ici l’hiver ? Dans un prochain post nous ferons le tour des différentes thèses en présence

2 commentaires sur “Salut les déconfinés -3-

  1. Ici aux USA nous courons à la catastrophe qui, en fait, est déjà là. Alors tout cela parce que nous avons un imbécile criminel au pouvoir à la Maison Blanche et que des crétins préfèrent penser que le masque est une question de choix politique plutôt que sanitaire. Bref, je ne vais pas commencer à faire la liste de tout ce qui va mal dans ce pays, car il faudrait que je déménage tout de suite. Sauf que je ne suis pas la bienvenue en Europe avec mon passeport US et j’approuve tout à fait cette interdiction. Il ne faut pas croire que l’épidémie est partie, dès que l’on relâche les gestes barrière, elle revient en force. Et dire que les jeunes peuvent faire la fête est une grosse erreur. Les jeunes sont majoritairement asymptomatiques mais on sait maintenant qu’ils contaminent les autres en toute innocence. Qui plus est, il y a de plus en plus de jeunes qui sont très malades et même qui meurent, donc je ne comprends pas cette idée que seuls les « vieux » doivent se protéger, c’est absurde et entraine une insouciance dangereuse dans la jeune génération. Et cela renforce l’idée que nous les « fragiles » empêchons les autres de vivre normalement. C’est un message que les autorités devraient arrêter de marteler, que les personnes à risque restent chez elles pendant que les autres se contaminent entre eux. Même en Europe où la question est prise plus au sérieux que par notre Chtrumpf, les autorités font beaucoup d’erreurs mais surtout n’informent pas correctement la population. Et la bise de Dupont-Moretti, c’est typique de ce personnage très médiatique et les gouvernants ont quand même tendance à se croire au-dessus des lois et du reste de la population. où est passé le bon sens ? A suivre….

    J'aime

  2. Pour les endroits publics, je déconseille également les WC publics (sur autoroute) et autres vestiaires (de sport).
    Et puis parlons un peu de tous ceux qui respectent les mesures, mettent un masque, ont compris. Ils sont nombreux et ils nous protègent. Merci à eux !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s