Normalisation en Camargue ?

 

Connaissez-vous ce pays où l’on peut marcher sur la plage du lever au coucher de soleil sans rencontrer une seule route, une seule marina, où les autochtones construisent sans titre de propriété des cabanes en bord de mer, où les flamands roses se trouvent si bien qu’ils ont installé dans l’étang des fangassiers leur plus grande colonie nicheuse d’Europe.

C’est sans doute pour cela que nous y revenons de loin en loin , pour dormir à deux pas des vagues, là où le hasard a mené notre fourgon.

Beauduc n’existe pas sur les cartes , pas de route, pas de village, pas d’eau, pas d’électricité. Il n’y a que le golfe de Beauduc, immense, de la Pointe des Sablons aux Saintes-Marie de la Mer. Et cette poignée de cabanes, dont deux restaurants qui accommodaient avec talent les produits de la pêche locale.

Pirate_1 Mais cette Camargue a un petit parfum d’anarchie. Et le drapeau noir flotte sur Beauduc. La plupart des cabanons sont installés illégalement. La loi littoral qui devait protéger nos rivages de l’emprise du béton des promoteurs, s’applique aussi à ces constructions hasardeuses, souvent à l’origine une caravane pourrie, Beauduc quelques canisses pour se protéger du Mistral qui règne en maître sur ces étendues sans obstacles, ou un vieil autobus et quelques planches.

Cette agglomération de « Sam suffit » du bout du monde s’est réveillée le 30 novembre 2004 au bruit des bull-dozers. Pelleteuse

Rasés les deux restaurants et un bon nombre des 48 cabanes qui étaient installées sur le domaine public maritime.

 

Les visiteurs sont nombreux en ce week-end du 1er mai et beaucoup ignorent la tragédie du petit peuple de Beauduc. C’est une autre vie pour le golfe qui est devenu un des « spots » les plus courus de Kite Surf Kite_1 (le surfiste est tracté par un grand cerf-volant).

Ambiance sportive, familiale, jeune, les surfistes dorment dans des fourgons sommairement aménagés ou dans des tentes de randonnées à l’abri de la moindre dune. Nous ne sommes cependant pas les seuls, avec de spacieux camping-cars, à profiter du confort de notre fourgon aménagé, à l’abri d’un mistral qui ne cède même pas à la nuit tombée.

 

A Piemanson, plus à l’Est, vers l’embouchure du grand Rhône, l’ambiance est plutôt à l’effervescence. Là aussi les autorités ne sont pas restées inactives et la Piemanson plage a été débarrassée pendant l’hiver des caravanes stationnées depuis des lustres.

Mais dès l’apparition des beaux jours, commence un étrange ballet de petites caravanes tirées par de gros 4X4 ou de grosses caravanes tirées par de petites berlines à bout de force, toute sorte d’équipages fébriles de retrouver l’emplacement idéal du dernier été . ( à voir : le beau reportage photo de Cyrille Weiner )

 

Un kilomètre plus loin un panneau prévient Nudiste_1

« Ici, on vit nu ». Vu la fraîcheur de la bise, je dois dire qu’on n’a pas pu vérifier.

 

 

Curieux de savoir où finit vraiment la Camargue, nous avons pris le bac de Barcarin. Direction le They de Roustan et le They de la Gracieuse au large de Fos sur Mer, qui prend tout simplement le nom de Plage Napoléon. On retrouve les mêmes rivages interminables, les cordons dunaires, les lagunes en voie d’assèchement, mais le public est urbain, on vient pour quelques heures de Marseille ou de Port Saint-Louis et on rentre dès que le soleil baisse.

Il est temps aussi pour nous de repartir.

6 commentaires sur “Normalisation en Camargue ?

  1. Voilà le journaliste,doublé de journaliste reporteur qui reprend, le dessus!Je suis ravie pour toi Norbert que cette retraite te donnes le loisir de refaire du journalisme à ta mesure.Je connaissais Beauduc,pour l’avoir visité avec Alain.
    Est-ce que l’opération de « rasage est terminé » Je me souviens d’avoir mangé dans un des restaurants.Cela donnais cette impression d’authenticité,du kitch et de la chaleur humaine.
    Bises
    Hanna

    J'aime

  2. On s’y croirait.

    J’ai du sable plein les godasses et mes yeux me démangent.

    Avez-vous vu Villepin sur la plage Napoléon ?

    Avez-vous manifestez le 1er mai ?

    Je vous embrasse et j’en profite pour embrasser la dame juste au dessus (ou juste en dessous) qui a laissé un commentaire au pigiste (Bises Hanna)

    La Rose

    J'aime

  3. le rasage de beauduc, parlons-en. Il y avait un prefet carerieriste qui passait par -là et voulant faire un coup d’eclat sur un lieu où personne ne demandait rien mais malheureusement gratuit .Ayant ete dressé pour aneantir et surtout faire chier la france d’en bas a fait intervenir de gros engins pour detruire ce paradis gratuit. La france ayant changé de president comme par hasard ce prefet a fait ses bagages est s’en est allé rejoindre son chef dans un bureau planqué de l’elysee.
    malheureusement nous restons et nos cabanons furent detruits sur un caprice de prefet beauduc restera et emmerde PARIS

    J'aime

  4. un grand merci a un ami et sa copine qui m,ont fait vivre un moment innoubliable a cette endroit vrament hors du temps,sauvage comme ont aiment et surtout magique,allez y cela vaut vraiment le coup,j,espere y retourner tres bientot,voila juste un coucou du nord ou cela est loin d,etre la meme,bye bye et peu etre a tres bientot por de nouvelles aventures,ZERMEG

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s