MAULIAC : Faux village pour vrais faussaires

Une demi-page dans le Monde – relayée dans la presse nationale, magazine et quotidienne régionale- qui nous montre un joli village. Derrière le clocher , au milieu d’un verger un petit groupe pose, l’air naturel. La légende nous apprend qu’il s’agit du maire, du postier, de l’institutrice et de l’épicier de Mauliac. De l’authentique, en somme !

mauliac-shopi.1214469491.JPG

Au second coup d’oeil, on s’aperçoit qu’il s’agit d’une publicité pour Shopi, les petites surfaces d’alimentation appartenant au groupe Carrefour.

« Mauliac, sa poste, son école, sa mairie,son magasin d’alimentation, sa vie quoi…

Le postier, le maire, l’institutrice et le gérant du Shopi. C’est un minimum pour maintenir le tissu social.Dans une petite commune, un magasin qui ouvre ses portes le matin, c’est la vie qui se maintient.Dans le groupe Carrefour, ce sont plus de 3 000 magasins de proximité qui lèvent le rideau chaque matin,dont 50% dans des communes de moins de 3000 habitants. Village après village, ville après ville, ils sont 6 millions de clients*à se retrouver chaque mois dans nos enseignes de proximité : au Shopi, au Marché Plus, au 8 à Huit, ou au Proxi.

Dans le groupe Carrefour, vous être utile chaque jour, c’est être proche de là où vous êtes. « 

Il faut dire que nous n’avons rien contre les Shopi et nous apprécions de pouvoir nous approvisionner dans les petits villages au cours de nos périples en Camping Car. En regardant mieux la photo, nous voici tombés un peu amoureux de Mauliac, un de ces petits pays qui nous plaisent tant, loin de l’agitation des villes, dans la proximité de la nature, mais bien vivants encore , par la volonté de ses habitants. Nous en ferions bien notre destination le Week-end prochain.

C’est décidé , nous ouvrons l’atlas Michelin. La consonnance de Mauliac nous laisse imaginer une localisation entre le Cantal et le périgord.

Au final pas de Mauliac dans l’Atlas. On cherche sur IGN, sur Mappy : il y a 8 Mauriac mais aucun Mauliac. On s’est fait berner !

Le village n’existe pas, ni le maire, ni le postier, ni l’institutrice, ni le gérant de l’épicerie. Putains de publicitaires !

Pourquoi se démener à chercher un vrai point d’implantation Shopi, arriver à convaincre un vrai maire, et les autres ? Tellement plus facile d’embaucher quelques acteurs et de les faire poser derrière une quelconque église de campagne. Le faux plus vrai que nature !

On pense alors à la chanson de Cabrel qui prend ici tout son sens:

Les faussaires

Francis Cabrel

Fausses infos, fausses poitrines
Fausses photos pour de faux magazines
Faux guérisseurs, fausses fortunes
Faux électeurs dans les fosses communes
Faux soldats dans les fausses guerres
Ça va finir, ça va finir
Qu’on sera tous des faussaires

Faux marteaux, fausses faucilles
Faux garçons aux bras de fausses filles
Faux serments pleins de « forever »
Faux calmants pour de fausses douleurs
Faux purs-sangs sous de fausses crinières
Ça va finir, ça va finir
Qu’on sera tous des faussaires

{Refrain:}
Pour en sortir c’est du délire
C’est un vrai casse-tête
Même tes faux sourires
Te font de vraies fossettes

Fausses rumeurs, fausses annonces
Faux sauveur donnant de fausses réponses
Fausses amours, fausses postures
Faux chanteur dans sa fausse voiture
Faux bijoux donnant de fausses rivières
Ça va finir, ça va finir
Qu’on sera tous des faussaires
{au Refrain}Faux prêcheur, faux prophète
Faux joueur mimant la fausse défaite
Fausse Bible ou bien sa fausse lecture
Faux touristes dans la fausse nature

8 commentaires sur “MAULIAC : Faux village pour vrais faussaires

  1. Bien d’accord…
    Et rendons à Brassens l’inspiration de Cabrel:

    Histoire de faussaires
    Paroles et Musique: Georges Brassens 1976

    Se découpant sur champ d’azur
    La ferme était fausse bien sûr,
    Et le chaume servant de toit
    Synthétique comme il se doit.

    Au bout d’une allée de faux buis,
    On apercevait un faux puits
    Du fond duquel la vérité
    N’avait jamais dû remonter.

    Et la maîtresse de céans
    Dans un habit, ma foi, seyant
    De fermière de comédie
    A ma rencontre descendit,
    Et mon petit bouquet, soudain,
    Parut terne dans ce jardin
    Près des massifs de fausses fleurs
    Offrant les plus vives couleurs.

    Ayant foulé le faux gazon,
    Je la suivis dans la maison
    Où brillait sans se consumer
    Un genre de feu sans fumée.

    Face au faux buffet Henri deux,
    Alignés sur les rayons de
    La bibliothèque en faux bois,
    Faux bouquins achetés au poids.

    Faux Aubusson, fausses armures,
    Faux tableaux de maîtres au mur,
    Fausses perles et faux bijoux
    Faux grains de beauté sur les joues,
    Faux ongles au bout des menottes,
    Piano jouant des fausses notes
    Avec des touches ne devant
    Pas leur ivoire aux éléphants.

    Aux lueurs des fausses chandelles
    Enlevant ses fausses dentelles,
    Elle a dit, mais ce n’était pas
    Sûr, tu es mon premier faux pas.

    Fausse vierge, fausse pudeur,
    Fausse fièvre, simulateurs,
    Ces anges artificiels
    Venus d’un faux septième ciel.

    La seule chose un peu sincère
    Dans cette histoire de faussaire
    Et contre laquelle il ne faut
    Peut-être pas s’inscrire en faux,
    C’est mon penchant pour elle et mon
    Gros point du côté du poumon
    Quand amoureuse elle tomba
    D’un vrai marquis de Carabas.

    En l’occurrence Cupidon
    Se conduisit en faux-jeton,
    En véritable faux témoin,
    Et Vénus aussi, néanmoins
    Ce serait sans doute mentir
    Par omission de ne pas dire
    Que je leur dois quand même une heure
    Authentique de vrai bonheur.

    Amitiés

    J'aime

  2. Ok, Beretkat! La publicité, par nature, invente, exagère, travestit, embellit la réalité et ceux qui lui jettent un regard distrait y sont habitués. Sauf lorsque le propos du message est justement la proximité , l’authenticité et lorsque l’argumentaire est aussi précis. L’artifice, dans ce cas invalide immédiatement le message.

    J'aime

  3. J’essaye d’avoir se regard distrait, mais il m’est de plus en plus difficile de ne pas avoir simplement de pub sur mon regard et cela minquiéte.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s