Bonne année 2014- On garde le moral !

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

En décembre  dernier , j’écrivais dans ce blog en introduction à cette année 2013 qui s’annonçait peu brillante  : « si nous pouvions tous enjamber carrément cette année difficile, ce serait mieux pour notre avenir à tous. »

Effectivement si nous pouvions effacer cette foutue courbe du chômage qui tarde à « s’inverser » malgré les incantations de nos responsables politiques, si nous pouvions détourner le regard des mauvais signes qui désignent notre école parmi les plus inégalitaires et les moins efficaces des pays de l’OCDE,599392-varsovie si nous pouvions oublier le gaz carbonique qui poursuit sa course imperturbable au-dessus de nos têtes malgré les modestes progrès enregistrés à  l’issue de la conférence de   Varsovie le mois dernier, nous regarderions avec plus de sérénité et de confiance cette nouvelle année s’avancer

Au niveau international , les interventions en Afrique se suivent et ne se ressemblent pas. Attendue par un bonne partie de la population au Mali, elle renforce  conflits et désordres dans une Centrafrique déboussolée , livrée aux milices.

Au Moyen-Orient, la normalisation des rapports avec l’Iran pourrait faire espérer un apaisement dans la région. Mais nos regards sont tournés vers Beyrouth où l’onde de choc du conflit syrien met en danger le fragile équilibre du Liban. Notre famille y est particulièrement sensible, car notre petit-fils, bi-national , fête cette nouvelle année à  Beyrouth avec sa mère.

Heureusement,  comme bien des français dès le moment où ils ne sont pas touchés directement par le chômage et la précarité , nous abordons cette année 2014, pessimistes sur la marche générale du pays mais relativement optimistes sur notre sort et celui de nos proches.

Ne parlons pas du bonheur des retraités autour de nous qui savent goûter (tant que la santé est là…)à une insouciance et une  sérénité qui manquent tellement lorsqu’on est dans un monde du travail de plus en plus stressant. Et consacrer leur principale richesse – le temps libre – à des buts désintéressés (famille, amis, associations …), quelquefois à  des passions (Photographie, généalogie, oenologie, cinéma, littérature…) qui les accaparent.

Mais l’âge de l’insouciance, me direz-vous, c’est bien celui de l’enfance. bis-2177 Mais je ne suis pas sûr que la dernière génération, celle de nos petits-enfants,  ignore totalement  les soucis : Filo se demande ce qu’il va advenir du couple de ses parents et Antonio craint de décevoir les attentes du système éducatif  qui voudrait le voir maîtriser lecture et écriture dès la fin du premier trimestre du CP.

Leurs parents, cette génération qu’on a désignée  faute de mieux comme la génération Y, oscillent entre projets rêvés et prise de responsabilité. Les uns penchent pour un retour à une vie fruste loin des contraintes de notre monde contemporain ou s’imaginent dans une vie d’artistes ou de créateurs,  les autres apprennent un métier,  prennent un boulot, achètent une maison ou un bateau, font des gamins.

Quels que soient leurs choix, ce qui les distingue de leur aînés, c’est qu’aucune de ces situations ne leur semble  définitive….comme s’ils avaient intégré leur espérance de vie supérieure à la nôtre. Nés dans les années 1980, ils ont, pour les plus chanceux, sans doute encore 70 ans à vivre, jusqu’à leurs 100 ans.

esperance vie

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Et  oui ! Nous nous inquiétons, nous, la génération des parents et grands parents, mais est-ce la meilleure manière de les aider ? Soyons plutôt conscients, pas trop culpabilisés, lucides et joyeux, présents et attentifs à leurs besoins (de soutien, d’argent …) et confiants dans leur capacité à s’en sortir, à rebondir, ou à surnager. Le monde qu’ils ont trouvé est bien en danger mais il offre aussi quelques opportunités dont ils savent profiter. Et sans eux, sans leur énergie et leur goût du bonheur, le monde et la vie seraient bien tristes !

Souhaitons-leur en cette année du centenaire de la guerre de 1914 qu’aucune catastrophe de cette ampleur  ne les atteigne !

Alors en ce début d’année pensons à Clara qui devrait finir l’année diplomée économiste de la construction , à Chloé diplômée auxiliaire de puericulture, Mathias qui se retrouve avec un nouvel employeur suite au rachat de sa division, Maud qui voudrait échapper à l’intérim, Nora qui se cherche un autre job, Claire et Raoul qui commencent une nouvelle vie au Canada après un long périple dans les Caraïbes  et Andréas qui veut changer de vie – et donc d’activité. Nous leur souhaitons réussite dans leur projet, soutien et partage avec leurs proches.

Et puis 2014 nous mènera 2 fois devant les urnes . Sans enthousiasme … Tout semble disparaître au profit des lois économiques qui pressurent le corps social. C’est vrai que nos économies matures ne connaîtront plus la croissance exceptionnelle des trente glorieuses.  Le grand danger, avec  cette faible avancée de l’activité, c’est d’accroître encore l’accumulation de richesses pour ceux qui détiennent le capital – le retour des rentiers-  et de nous mener à encore plus d’inégalités – dans les revenus et les patrimoines.  Pour combattre les inégalités qui sont  le poison de la démocratie , pas d’autre solution que d’investir ou réinvestir la politique.  S’informer , réfléchir, débattre, et se mobiliser…  Et voter !

Et bonne année 2014, légère et colorée !

pigeon cerise web

2 commentaires sur “Bonne année 2014- On garde le moral !

  1. quel exercice d ‘équilibriste nous demande , en effet , cette période…… entre inquiétude et espoir , joie du quotidien …..
    Quelle vie pénible , sans visibilité…que vit cette génération Y , en dépit de son goût du bonheur …. Oui , .plus que jamais les solidarités intergénérationnelles sont nécessaires …au niveau de la sphère privée comme de la sphère publique .

    J'aime

  2. Merci pour cet élan d’optimiste, oui, nous, on y croit! car finalement, nous n’aurons pas connu le faste des années passées. Ce monde là, plein de contradictions, de limites, d’interrogations est celui dans lequel nous grandissons et nous construisons. Il nous oblige à faire des choix, à nous tromper, à vivre des expériences diverses. Plusieurs vies en une vie. Il n’empêche que nous restons toujours curieux du savoir des aînés! Bonne année

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s