Quitter Cayenne

La Guyane, département français d’Outre-Mer, bloquée depuis le 24 novembre, a-t-on appris entre deux infos à la télé. Et encore, si l’on y porte une quelconque attention; on est mieux informé de la situation en Thaîlande ( les 2 aéroports de Bangkok bloqués par les chemises jaunes).

Et c’est vrai que sans les mails de Claire, la fille de Danièle, qui est installée à Cayenne, c’est une info qui nous aurait échappé. Voilà six mois que Claire,dans son parcours d’internat de médecine, a décidé avec Raoul, de faire un stage à l’hopital de Cayenne. Apparemment, elle s’y est plu puisqu’elle a laissé partir son chéri en métropole en décidant de passer un semestre de plus près de l’équateur. La vie d’interne n’est pas facile mais Claire profite au maximum de son temps libre pour parcourir la région entre fleuve Maroni et Andes péruviennes. Bref , la jungle lui convient !

claire-guyane.1228474441.jpg

Mais ce paradis équatorial s’est transformé pendant deux semaines en piège : plus possible de circuler entre les barrages et, dès le 1er décembre, plus aucun avion ne décollait, plus aucun navire n’appareillait.

carburantguyane-blocages-20081127.1228579729.JPGOn connaît l’origine du conflit : le prix des carburants. Dans ce territoire – le plus grand des départements français- où les distances sont considérables et l’occupation de l’espace très dispersée, l’usage de la bagnole et de ses versions  4X4  apparaît comme vital.  A 1€77 les guyannais se sentaient étranglés.

Tout allait bien tant que les opérateurs se fournissaient dans la Caraïbe à Trinidad. L’essence arrivait très bon marché, l’état ne prélevait aucun impôt et le conseil régional pouvait prélever une lourde taxe locale qu’il destinait à l’aménagement du territoire et à la subvention des transports aériens pour désenclaver les communes de l’intérieur.

Mais … le carburant était d’une telle mauvaise qualité que les moteurs sophistiqués des 4X4 cassaient rapidement; les concessionaires, lassés de prendre en garantie leur réparation, obtinrent de la justice l’interdiction de sa commercialisation.

Les produits pétroliers, désormais importés d’Europe, voyaient leur coût s’envoler, alors que les prix du brut étaient divisés par 2 ou 3 sur les marchés mondiaux. Enervant, non ? sur fond de crise sociale dans ce département le plus pauvre de France.

barrage-cayenne.1228580892.jpegLes professionnels des transports, rejoints par une association des consommateurs en colère commencèrent le 24 novembre à bloquer les routes. Le réseau routier n’existe vraiment que le long du littoral , une quinzaine de barrages et toute la vie économique est stoppée. On a bien essayé pendant un temps de transporter les salariés du centre spatial de Kourou en hélicoptère mais  on s’est vite rendu à l’évidence que le tir du 10 décembre d’Ariane 5 ne pourrait être assuré.

Au bout de quelques jours la SARA- filiale de Total- qui détient le monopole très profitable de l’approvisionnement en carburant, cédait aux pressions de la rue et des autorités pour lacher une diminution de 30 centimes. Mais le  compte n’y était pas et sur les barrages on ne démordait pas de la revendication des 50 centimes.

La région Guyane, invitée à réduire la taxe qu’elle prélève, se refusait à se priver d’une ressource principale, renvoyant la responsabilité à l’état.

Le conflit semblait s’enliser, les professionnels s’inquiétaient des conséquences économiques  du blocage et Claire  s’interrogeait sur le devenir de son déplacement  mi-professionnel , mi-vacances qui lui permettrait de revoir la Métropole, sa famille, ses amis après des mois de séparation. Mais aucun avion ne décollait de l’aéroport.barque.1228581643.jpg

Le départ était prévu pour le vendredi 5 décembre. Finalement on annonçait le déblocage de l’aéroport mais les barrages ne bougeaient pas . Claire commençait à faire des plans pour se rendre à l’aéroport, par tous les moyens, à pied, à cheval, en ambulance, en pirogue même, si elle avait trouvé une voie d’eau.

Pendant ce temps tous les professionnels du département, tous les politiques des deux bords ( la gestion de la région est assurée par le PSG – qui n’est pas le sigle d’un club de foot mais celui du Parti Socialiste Guyanais) se retrouvaient vent debout contre le gouvernement et faisaient cause commune pour obtenir de l’état national une aide  susceptible d’amener la réduction de 20 centimes  qui pouvait ramener la paix dans les esprit.  Yves Jego, ministre de l’Outre-mer sortit de son chapeau un crédit de dix millions d’euros et, après quelques négociations, l’affaire fut conclue.

Vendredi matin, les barrages étaient levés , juste à temps pour laisser passer Claire jusqu’à l’aéroport. Ouf !

La Guyane n’est pas seulement une terre d’aventure dans un cadre naturel unique. Pour ce qui concerne la vie en société, elle réserve des surprises explosives !

fleuve.1228582746.jpg

PS : Merci à Véronique pour ses belles photos .

PPS : A la fin de l’année – après Noêl- ce sera notre tour de découvrir ce territoire mythique

2 commentaires sur “Quitter Cayenne

  1. Quel suspens !!! Il paraîtrait que certains guyanais ont comme un goût amer de la fin de ce conflit dont le prix du carburant était un révélateur de la crise qu’ils sont en train de se prendre en pleine face…
    Je suis contente que Claire puisse profiter de sa famille et je lui fais des bises tendres, ainsi qu’à vous tous.

    La Rose

    J'aime

  2. Bonsoir Nono!
    Au CRDC l’un de nos formateurs a vécu 7 ans en Guyanne. Il est arrivé directement à Lyon et la nostalgie, voire la tristesse se lit sur son visage. Il regrette cette région où tout lui semblait plus facile. Ici tout lui semble compliqué et tristoune. D’origine normande, grand, costaud, il m’émeut cet homme d’avoir tant aimé la Guyanne. Il a laissé sa famille la bas et il n’a qu’une envie : y retourner.
    Mille bisous
    Silvy

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s