Hivernage

Par Danièle

La neige arrive en fin de semaine. Chez Mayère les pelles à neige sont sorties et Gam vert vend du sel pour dégager les accès.

mesange-charbonniere.1290529048.jpg Il faut penser aux oiseaux : boules de graisse « nouvelle recette : cacahuètes et insectes » et graines de tournesol dans la mangeoire en forme de petit chalet . Ils en sont friands, mais pour le moment seules les mésanges et les pies sont au rendez-vous….sous le regard du chat qui n’a pas froid aux pattes. Plus tard, lorsque le thermomètre baissera au-dessous de zéro, nous verrons arriver des nuées de chardonnerets colorés et chamailleurs . Au coeur de l’hiver, ce sera le tour des gros-becs qui écartent sans vergogne tous les autres en s’imposant par leur taille , et des pinsons du nord rapides comme le vent.

Faire la récolte d’agrumes. Pour la première année, nous avons une vraie production : agrumes-nor.1290529182.jpg

10 belles oranges  mûres à point et juteuses ( on s’est empressés de les goûter: délicieuses ! ). Depuis 2 semaines elle commençaient à prendre de la couleur du fait des températures nocturnes qui chutaient. Eh oui! Les agrumes ont besoin de froid pour mûrir, mais pas trop : à partir de – 5° elles peuvent geler. Sous les tropiques les agrumes restent vertes, même à maturité. Les citrons sont plus tardifs. Ils sont encore bien verts, à part deux que nous allons tester. Espérons qu’ils muriront suffisamment sous l’abri de la piscine où nous abritons les végétaux qui craignent le froid. Les jardinières de géraniums et  les fuchsia sont rabattus  et rejoignent les agrumes à l’abri.

agrumes-panier.1290529279.jpg

Les meubles de jardin aussi. Et le camping-car, dans le hangar que nous louons sur la route des Chères, après l’avoir nettoyé de fond en comble.

Demain nous équiperons les voitures de pneus-neige et il ne restera plus qu’à contempler le feu dans la cheminée en lisant un bon roman pour affronter l’hiver que météo France prévoit rude (convergence des trois modèles de prévision climatique).

Notre vie moderne se plie mal à goûter les plaisirs de l’hiver quand il faut partir tôt le matin dans la nuit et le froid et rentrer le soir dans une nuit encore plus noire et un froid encore plus vif. Rien ne permet de profiter de ce temps de repli et de calme où l’on voudrait, comme les bulbes de jacinthe ou de tulipe, attendre les beaux jours tout simplement sans rien faire.

Je vais adorer l’hiver quand je serai à la retraite.

4 commentaires sur “Hivernage

  1. Ca m’a donné envie de me glisser sous la couette, un chocolat chaud dans une main, un roman dans une autre, et du jazz dans l’air…Concernant les oranges, elles sont délicieuses ! (j’en ai gouté, hihihi).

    J'aime

  2. Tout ça me rappelle mon petit séjour chez vous, il y a bientôt un an, sous la neige. Je me laissais chouchouter tranquillement, et discrètement mais efficacement briefer sur la vie de famille… Aujourd’hui vous pouvez vous vanter d’avoir été convaincants!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s